Crac’h. L’évolution de la population au XXe siècle vue par Laurent Picard, érudit d’Histoire


Dans cette série d’articles, nous revisitons l’organisation de la vie économique et sociale du néolithique jusqu’à l’époque contemporaine, dans le cadre d’échanges avec Alain Cadudal, Robert Malard et Laurent Picard. Érudits d’Histoire, ils sont les coauteurs du livre Crac’h à travers les âges, en vente à la médiathèque de Crac’h (Morbihan). Laurent Picard apporte son éclairage sur l’histoire des femmes et des hommes de son territoire au XXe siècle.

1900-1950

Le premier recensement de la commune  remonte à 1896. Il nous permet d’avoir une photographie de Crac’h au début du XXe Il y a 1 923 habitants : le bourg compte 396 habitants et les villages 1527. La population est jeune, les moins de 16 ans représentant 40 %. « Bien sûr, les actifs (87 %) travaillent essentiellement dans l’agriculture. »

1950-1975

Avec les conséquences de la Première Guerre mondiale, terribles pour la jeunesse crachoise, puis l’exode rural qui entraîne le déclin de l’agriculture, l’érudit souligne  que la population va diminuer de 14 % durant la première moitié de ce siècle. En 1954, 1 728 habitants demeurent à Crac’h : 573 au bourg et 1 155 dans les villages. Il faudra attendre l’année 1975, où l’on recense 2 001 habitants, pour que le seuil des 2 000 habitants soit atteint, revenant au niveau du début du siècle. 

1975-2000

Entre 1970 et 1990, c’est le boom de la construction avec la réalisation de lotissements communaux à l’ouest du bourg. Son analyse :  Des prix de terrains intéressants, un milieu rural attrayant, la proximité du littoral et de la ville, autant d’arguments qui séduisent les citadins. Et c’est une nouvelle population, jeune, qui s’installe dans la commune. Dans le même temps, les villages s’urbanisant, le seuil des 2 500 habitants est dépassé en 1982, celui des 3 000 fin XXe : 3 029 habitants en 1999. 

2000-2022

Le constat à la fin de ce siècle est que, si la population a augmenté de plus de 50 % durant les vingt-cinq dernières années, elle a également vieilli. En 1999, si les actifs se maintiennent, la population des moins de 19 ans a largement baissé (-8,2 %), pendant que celle des plus de 65 ans a augmenté (8,5 %). Ils sont 564 (18,6 % de la population), alors que le phénomène va s’amplifier ; les retraités sont 1 101 en 2018 et représentent désormais près d’un tiers des habitants.

Un nouveau plan d’urbanisme, approuvé en 2016, après 8 ans d’études, permet à la commune en 2019 de mettre à disposition de jeunes primo-accédants des terrains à prix modérés, dans un marché de l’immobilier qui explose. Une réussite ! Les terrains trouvent preneurs, de jeunes familles avec enfants s’installent.

Et après ? Les premiers effets se font sentir, avec 3 501 habitants au 1er janvier 2023. Quelle est la prochaine étape ?  Avec la livraison prochaine des immeubles collectifs dans le secteur du Bocéno, de nouvelles familles, jeunes, avec leurs enfants vont emménager. La commune pourrait atteindre, à terme, une population de 3 700 habitants. Un nouveau défi pour Crac’h qui, malgré ces bouleversements, doit conserver ses valeurs. 



Source

Estimersamaison.fr la référence du pays d'Aix en Provence.

À propos

Services recommandé

Aide

© 2024 Estimersamaison.fr . Tous les droits sont réservés.