Icade finalise la vente de son portefeuille résidentiel résiduel


(AOF) – Icade a signé la cession d’un portefeuille de logements diffus en copropriété au groupe RLF pour près de 40 millions d’euros, finalisant ainsi la vente de son portefeuille résidentiel résiduel d’une valeur totale de l’ordre de 50 millions d’euros, conformément à la promesse signée le 12 mai 2022. Cette transaction fait suite à plusieurs actes successifs depuis septembre 2022 pour près de 10 millions d’euros en ce compris les lots préemptés par les locataires. Cette cession, initiée en 2021 a été entièrement réalisée dans les conditions de la promesse de vente.

” Cette opération permet à Icade de finaliser le désengagement d’actifs historiques dans l’investissement résidentiel. Par cette vente d’actifs identifiés comme non stratégiques, nous poursuivons la rationalisation du portefeuille “, a déclaré Antoine de Chabannes, membre du comité Exécutif, en charge du Portfolio Management.


AOF – EN SAVOIR PLUS


Points clés

– Cinquième foncière française et première en Europe pour les bureaux et parcs d’affaires, avec un portefeuille immobilier d’une valeur de 12,2 Mds€ ;

– Groupe immobilier intégré organisé en 3 pôles : foncière tertiaire (68 % des actifs, répartis entre bureaux pour les 3/4 et les parcs tertiaires), Foncière santé (32 %) et promotion ;

– Modèle d’affaires « Concevoir, construire, gérer, investir », fondé sur les synergies entre les pôles : résilience de la foncière santé portant le développement de la foncière tertiaire, valorisation des charges de cette dernière par la promotion, notamment pour le Grand Paris et les métropoles TGV ;

– Parc des bureaux situé à 95 % en Ile-de-France (20 % à Paris et 1/4 à la Défense) ;

– Capital contrôlé à 39,2 % par la Caisse des Dépôts, devant le Crédit Agricole avec 19,1 %, Frédéric Thomas dirigeant le conseil d’administration et Nicolas Joly devenant Directeur général en avril ;

– Bilan solide : ratio LTV de 40,1 % et liquidités de 2,9 Mds€ couvrant les échéances de dette jusqu’à 2026.


Enjeux

– Plan stratégique 2025 :

– leader des bureaux dans le Grand Paris et les métropoles, avec 5,7 Mds€ de revenus,

– 1ère foncière européenne de santé, par le développement international d’Icade Santé, détenue à 58,3 % ,

– acteur de référence dans la promotion avec 1,4 Md€ de chiffre d’affaires et 7 % de marge,

– croissance annuelle de 4,5 % du résultat net courant ;

– Stratégie d’innovation déclinée en 3 thèmes -habitat de demain, bureau du futur (proptech, coworking et tiers-lieux) et santé et bien-être en ville- et fondée sur l’intrapreneuriat, la co-innovation par incubation de start-up, via Paris&Co, Creative Factory ou H7…, et les partenariats ;

– Stratégie environnementale « Low Carbon by Icade » renforcée , validée par le SBTi et approuvé par la résolution « Say on climate and biodiversity », via :

– objectif de neutralité carbone en 2050 sur toute la chaîne de valeur,

– réduction de l’empreinte avec les partenaires via un fonds climat doté de 2,5 M€,

– plan d’investissements 2022-26 de 150 M€,

– biodiversité : 100% des parcs d’affaires et 46% des constructions en biodiversité positive en 2021 et + 170 000 m2 d’espaces naturels restaurés et entretenus depuis 2016 ;

– intégration des critères ESG dans les émissions obligataires ;

– Pipeline de développement de 1,7 Md€ dans le tertiaire, portefeuille de + 1 Md€ de projets d’investissements pour la santé et carnet de commandes de 1,7 Md€ dans la promotion ;

– Indexation des loyers sur le coût de la construction favorable à la progression des revenus des pôles tertiaire et santé ;

– Taux de collecte des loyers de 99 %, contre une moyenne de + 70 % pour le secteur.


Défis

– Evolution de l’actif net réévalué ou ANR, de 101,4€, donnée-clé du secteur foncier en Bourse ;

– Réactivité à la hausse des coûts des matériaux et à la rupture de chaînes d’approvisionnement ;

– Accélération de la croissance européenne de Icade Santé dont l’introduction en Bourse est suspendue
;




Après une hausse de 9 % du chiffre d’affaires, objectif 2023 d’un autofinancement libre courant stable ou légèrement croissant, le dividende évoluant en ligne avec ce dernier

;


Dividende 2022 en hausse de 3,1 % à 4,33 €

.


En savoir plus sur le secteur Immobilier


Une crise de la demande

Selon les données de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), les chiffres du troisième trimestre 2022 continuent à être alarmants. Les mises en vente de logements collectifs neufs ont chuté de 12,4 % sur un an, à 19.006 unités. Sur les neuf premiers mois de 2022, la baisse atteint 10,2 %, à 72.670 unités.

Les réservations dégringolent elles aussi du fait de l’effondrement des ventes en bloc aux bailleurs sociaux et aux investisseurs institutionnels. Avec la hausse des taux d’intérêt, les investisseurs institutionnels renégocient ou stoppent les opérations. Les primo-accédants sont pénalisés par la hausse des taux et le durcissement du dispositif Pinel rebute certains investisseurs privés.

Du fait de la forte hausse des coûts de construction, la FPI estime qu’une opération autorisée sur six n’est finalement pas réalisée pour des raisons économiques.

Face à cela les prix sont toujours en hausse : les prix de vente des logements collectifs neufs ont augmenté de 5,9 % sur la France entière au troisième trimestre 2022. L’Ile-de-France fait exception, avec un fléchissement de 0,9 %.



Source

Estimersamaison.fr la référence du pays d'Aix en Provence.

À propos

Services recommandé

Aide

© 2024 Estimersamaison.fr . Tous les droits sont réservés.